Tant qu’il y a les mains des hommes

Théâtre

D’après les textes de Tahar Ben Jelloun, Christian Bobin, Romain Gary, Nancy Huston, Amin Maalouf, Théodore Monod, Pablo Neruda, Leila Sebbar et Violaine Arsac.

Adaptation et mise en scène de Violaine ARSAC
Lumières : Rémi Saintot
Chorégraphies : Olivier Bénard
Distribution : Olivier Bénard OU Franck Etenna, Aliocha Itovitch, Slimane Kacioui, Nadège Perrier et Violaine Arsac.

 

Après Bien au-dessus du silence, succès Avignon Off 2011 & 2012, la compagnie le Théâtre des Possibles revient à la Luna et continue d’interroger notre monde. Qu’est-ce qui construit l’identité d’un Homme ?
 Ce qu’il fait ? Ce qu’il possède ? Qui rencontre-t-il ?
 Sa naissance, ses racines, ses croyances, sa différence, ou son histoire ? Comment avancer dans la vie quand on a une identité particulière ? Et surtout, que laisse t-on après soi… ?

Un nomade, un peintre, une prostituée, un exilé, une femme…
Des personnages en quête d’identité vont croiser leurs routes et leurs destins, se confronter, s’aimer, se déranger…

Questionnements, révélations, blessures ou réconciliations avec l’autre, avec soi-même, avec le monde.

Cinq histoires intimes et pourtant universelles.

Ce spectacle est construit à la fois à partir de textes d’auteurs et d’une écriture originale.

Il comprend cinq comédiens. La mise en scène de Violaine Arsac et le travail de chorégraphie d’Olivier Bénard se rejoignent pour permettre aux corps d’exprimer des images complémentaires du texte.

Cette mise en scène se fonde à la fois sur la dimension symbolique de la scénographie et le jeu physique des comédiens qui donne chair et corps aux textes abordés.

La scénographie n’enferme pas dans un espace donné, mais propose un décor modulable (à partir notamment de barres de fer) qui symbolise successivement un lit, une prison, une boite de nuit, etc.

La lumière travaille à délimiter les espaces pour mettre en relief les parcours parallèles de chacun des personnages. Elle joue aussi sur les effets de transparences ou d’opacités à travers du tulle parfois utilisé comme miroir.

La bande son alterne entre morceaux musicaux et chansons pop.

Ce spectacle s’adresse au tout public à partir de 12 ans. Il est également à destination d’un public scolaire : la thématique « Identité & Diversité » est au programme de français de certaines classes du secondaire.

adami-copie

La presse en parle

A méditer par tous, et notamment les plus jeunes ! (Hors série Avignon 2014)

Un spectacle à ne pas manquer. Tant qu’il y a les mains des acteurs pour tendre ce fil pour mieux nous parler de ce monde dans lequel nous vivons, il y aura des spectateurs pour les applaudir. - 5 juillet 2014

L’émotion se fait plus forte jusqu'au frisson ultime. La mise en scène d'une grande cohérence plonge le spectateur en apesanteur. Les comédiens sont le fil entre la vie et la mort d'un spectacle où les mains des hommes servent aussi à applaudir ceux qui ont la générosité de tout leur donner. - 19 juillet 2014

Les textes de Nancy Huston, Christian Bobin, Tahar Ben Jelloun, Pablo Neruda et d’autres parsèment ce spectacle de pépités et de zébrures d’urgence vitale - mon Psychologies (Les carnets du désir) - 6 Juin 2014

Une note toute particlière pour "tant qu’il y a les mains des hommes", création 2014 qui pourrait bien être l’une des pépites du Off 2014. - Le Dauphiné Libéré - 3 juillet 2014

Une énergie vitale et première, un geste d’une générosité qui touche en se diffusant par chacun des personnages dans lequel le spectateur peut se retrouver. - Rue du Théatre - 22 juillet 2014

Des textes emblématiques viennent à point pour donner à ce spectacle une signification forte. amplifiés encore par la mise en scène Intelligente de Violaine Arsac. Un vrai feu d'artifice théâtral. C'est un spectacle total sur le thème de l'identité. - La Marseillaise - 7 juillet 2014

On ne saurait trop vous conseiller ce spectacle. On ressort de la salle obscure tout secoué et surtout un peu plus fort. - Le Bruit Off - 8 juillet 2014

Vidéos

Photos à télécharger

© Crédits Photo : Cédric Delestrade/ACM-Studio/Avignon

En tournée

Saison 2016-2017
– 10 janvier 2017, Centre Culturel, Saint-Quentin (02)
– 20 janvier 2017, Boitaclous, Perpignan (66)
– 23 janvier 2017, Lycée Montblanc, PASSY (74)
– 26 janvier 2017, Théâtre de la Gobinière, ORVAULT (44)
– 17 mars 2017, Théâtre, BONDY (93)
– 09 mars 2017, Pôle Culturel, LUXEUIL les Bain (70)
– 24 mars 2017, Théâtre de La Grenette, BELLEVILLE (69)

Saison 2015-2016
– du 3 au 26 juillet 2015 à 12h45 – Théâtre La LUNA – Festival Off d’Avignon (84)
– 14 janvier 2016 – Théâtre des miroirs – La Glacerie (50)
– 09 février 2016 – Théâtre Olympe de Gouge – Montauban – (82)
– 12 février 2016 – Le Colombier – Sarlat – (24)
– 25 & 26 février 2016 – Lycée français de San Francisco – USA
– 1er mars 2016 – Théâtre Montdory – Barentin (76)
– 03 mars 2016 – Le Théâtre – Grande Synthe (59)
– 10, 11, 12 & 13 mars 2016 – Le Théâtre de l’Île- Nouméa (98)
– 18 mars 2016 – Sud Est Théâtre – Villeneuve-Saint-Georges (94)
– 22 mars 2016 – Théâtre du Bordeau – St-Génis-Pouilly (01)
– 25 mars 2016 – L’Auditorium – Sainte-Geneviève-des-bois (91)
– 26 mars 2016 – L’Imaginaire – Douchy-les-mines (59)
– 30 mars 2016 – Théâtre – Lagnes (84)
– 31 mars 2016 – Au théâtre du palais des congrès -Saint-Raphaël (83)
– 02 avril 2016 – Théâtre – Mazan (84)
– 09 avril 2016 – Théâtre du Beffroi – Montrouge (92)
– Du 21 avril au 04 mai 2016 – Festival KOMIDI à La Réunion (98)
– 27 mai 2016 – MJC de Crépy-en-Valois (60)

+ d'infos sur ce spectacle