Solar

Théâtre de masques

Actualité

+

Théâtre du Girasole
Du 7 au 30 juillet
15h30
Relâche lundi 11, 18 & 25

Mise en scène : Stefan LOCHAU
Assisté de : Fiona VUILLEUMIER
Interprétation :  Florine NEMITZ ou Coline FASSBIND, Matteo FANTONI, Fabrice BESSIRE
Musiques : Florine NEMITZ, Matteo FANTONI
Technicien lumière : Jean-Claude Héritier
Technicien son : Lucas Magnat
Costumes : Janique NARDIN
Scénographie : Jean-Marie LIENGME et Valère GIRARDIN
Co-Production : UTOPIK FAMILY, CCL & CCRD

Durée : 1h20

Sur scène, un village au bord de la mer. S’y trouvent un bar, une boulangerie, des maisons, une petite place avec un banc, un lieu de vie et de rencontre. Et puis, il y a le facteur désespérément amoureux, le couple de boulangers en crise, la prostituée en déperdition, la vieille dame nostalgique…

Véritable tourbillon émotionnel, ce spectacle de masque emporte le public dans le monde d’une mère confrontée à la disparition de son enfant. Comment réagir face au destin tragique de cette femme qui se prostitue pour sauver son enfant, et qui, un soir, se retrouve face au landau vide ? Rester et espérer qu’un jour il reviendra ou partir à travers le monde à la recherche de sa chair ? Un véritable dilemme face auquel SOLAR devra trouver la force et l’énergie pour survivre malgré tout..

Ce sont des histoires de vie que l’on devine, car pas une parole n’est prononcée tout au long du spectacle. Et pourtant, tout est clair. Chacun doit y trouver sa vérité, car en l’absence de mots, la place est grande pour l’imagination.

Un spectacle tendre et dur à la fois, d’une grande délicatesse et joué avec finesse. Un hommage à la femme et un éloge à toutes les mères.

Accompagnée par une musique essentiellement live, la pièce virevolte, tourbillonne et épingle les émotions sur le ciel des jours qui passent.

+ d'infos

Teaser et vidéos

La presse en parle

Un spectacle tout en poésie burlesque qui fait réfléchir sur les choses de la vie

Une rêverie kaléidoscopique aussi stimulante que déconcertante sur les petites et grandes tragédies du quotidien.

Un petit bonheur à déguster entre poétique de l’instant et la rage sous les pavés. Le Journal du Jura

Vous vous sentirez immédiatement en terrain connu dans ce monde du masque. (…) Le langage parlé par Utopik Family est universel, c’est celui des émotions.