Le chant du Cygne

Fantaisie

Spectacle suisse

d’Anton Tchekhov

Théâtre du Girasole
Avignon Off 2017
Du 7 au 30 juillet à 20h30

Relâche le lundi

Avec Roger Jendly & Adrien Gygax
Traduction : André Markowicz & Françoise Morvan
Création originale: Robert Bouvier
Collaboration artistique : Vincent Fontannaz
Scénographie, costumes : Catherine Rankl
Musique originale : Mirko Dallacasagrande
Univers sonore : Julien Baillod
Création lumières : Pascal Di Mito
Création vidéo : Alain Margot
Maquillage : Talia Cresta
Régie générale: Bastien Aubert
Stagiaire technique: Baptiste Ebiner
Coproduction: COMPAGNIE DU PASSAGE – Théâtre de Carouge-Atelier de Genève

Durée: 1h15

Un théâtre en pleine nuit. Lieu de tant de souvenirs et d’enchantements pour le vieux comédien qui s’y est endormi après avoir bu quelques verres de trop, à l’occasion de son gala. Une arène aussi bien qu’un refuge, où il ne reste pas longtemps seul… « Le plus petit drame au monde » d’Anton Tchekhov se joue comme à notre insu, se déclinant en de drôles de variations et digressions quand les protagonistes s’abandonnent aux confidences et revisitent d’autres textes ou chansons.

La scène elle-même semble se prêter au jeu des mirages, par le dialogue des ombres, des lumières, des sons, de ces fantômes qui l’habitent et des accidents incongrus qui peuvent s’y produire.

La presse en parle

Un détournement de l’oeuvre inventif, astucieux et touchant.

Robert Bouvier s’appuie sur les personnalités de Roger Jendly et Adrien Gygax pour nous offrir grâce et mélancolie (…) Un joli décor, de belles lumières, du son, des images projetées, en une heure dix, on a son content de vrai théâtre et d’émotions, du rire aux larmes

Le spectacle se montre d’une virtuosité trépidante.

Deux savoureux acteurs.

Roger Jendly et Adrien Gygax, deux générations, deux grands talents. Un moment de grâce, très touchant et très jubilatoire, qui fait sourire, rire, et bouleverse

Une belle mise en perspective de la vie d’un artiste.

Une joyeuse fantaisie et une enivrante leçon de théâtre. La mise en scène de Robert Bouvier regorge d'une joyeuse inventivité, qui ne s'arrête pas au texte /

Chapeau, l’artiste !

«La mise en scène inventive de Robert Bouvier constitue une belle machine à jouer. Adrien Gygax campe efficacement le jeune qui va prendre la relève et Roger Jendly livre une époustouflante, et bluffante, composition.»

Vidéos

Photos à télécharger

© Crédits Photo : Fabien Queloz

En tournée

Saison 2017-2018

– Samedi 9 décembre 2017, Anthéa, Antibes (06)
– Mardi 12 décembre 2017, la Fabrique, Guéret (23)
– Mardi 13 & mercredi 14 février 2018, la Manufacture, Nancy (54)
– Vendredi 16 février 2018, la Manekine, Pont-Sainte-Maxence (60)
– Mardi 27 février 2018, l’Auditorium, Seynod (74)
– Mardi 27 & mercredi 28 mars 2018, Maison des Arts, Thonon-les-Bains (74)

+ d'infos sur ce spectacle