Encore une heure si courte

Théâtre gestuel / Théâtre musical / Théâtre d’objets

Spectacle espagnol

Théâtre du Mouvement

Mise en scène : Claire Heggen
A partir des textes musicaux de Georges Aperghis
Distribution : Pau Bachero, Albert Mèlich, Alejandro Navarro
Musique intermédiaire et conseil musical : Richard Dubelski
Lumières : Etienne Dousselin
Costumes : Jean-Jacques Delmotte
Production: Théâtre du Mouvement

Durée: 1h10

Ce spectacle créé en 1989 est emblématique du Théâtre du Mouvement car il synthétise le travail de recherche de la compagnie dans sa transversalité. L’acrobatie côtoie la musicalité du mouvement, le jeu d’acteur dialogue avec l’énonciation musicale des textes et la manipulation des matériaux-objets.

Prix du meilleur spectacle NOCHES FETEN 2016

FETEN – The European Performing Arts Fair for Children, Gijón, Spain

feten-2016

25 ans plus tard, Claire Heggen a choisi de recréer ce spectacle en Espagne, avec trois comédiens catalans.

De trois caisses émergent trois jeunes hommes, lointains cousins de Beckett, Tati et Buster Keaton. Ils s’expriment dans un étrange langage, imaginaire, musical et poétique. Tels des aventuriers, ces trois personnages explorent un environnement qui leur est inconnu voire hostile. De planches en caisses, de caisses en cubes, de cubes en feuilles de papier, ils se lancent dans un voyage improbable à l’aide d’un plan incertain, une sorte de chasse au trésor où l’espace se colore de sens divers au gré de la disposition des caisses et des scénographies mouvantes qu’ils inventent eux-mêmes au fur et à mesure.

Parcours de vie où le trésor recherché réside dans le parcours lui-même.

Télécharger le spectacle

La presse en parle

Revue cet été lors du festival Mimos (Périgueux), cette pièce emblématique du Théâtre du mouvement, créée en 1989, n’a rien perdu de sa fantaisie. Claire Heggen, magicienne du geste, fait surgir trois hommes de simples boîtes. Vêtus de costumes, ces gentlemen facétieux, apparentés à Jacques Tati et Buster Keaton, évoluent dans un paysage de cubes et de planches pour se retrouver au milieu d’un ouragan de papier.

Encore une heure si courte : Buster Keaton chez Beckett. Que peuvent faire sur une scène trois hommes en pantalon gris, chemise, cravate, avec des caisses en bois ? Des choses incroyables, comme se sauver d’un naufrage, se faire peur, et jouer avec tous les équilibres avant de plonger dans un flot de papier, au fil d’un voyage étrange et merveilleux ou leur logique extravagante est imparable. Sur des textes musicaux de Georges Aperghis, avec un travail gestuel au millimètre, Claude Bokhobza, Yves Marc et Lucas Thiery créent un univers fantastique, au comique étrange et poétique, qui dégage une émotion fine. C’est Buster Keaton au royaume de Beckett. Tati démultiplié. Après une tournée internationale, ces trois merveilleux mimes sont enfin à Paris.

C’est à un spectacle total, bien que sans paroles, que Claire Heggen et le Théâtre du Mouvement nous convient dans Encore une heure si courte. Les trois interprètes tissent sous les yeux du public un spectacle à nul autre pareil, à la croisée des chemins, riche des apports de quantités de disciplines différentes, mais supérieur à la somme de ses partie. Un rêve loufoque, une traversée poétique, un travail d’une précision absolue. Source : toutelaculture.com

Encore une heure si courte est un travail canonique, une référence définitive. Il n’existe pas de théâtre gestuel qui atteigne ce génie. Le corps au service de l’humour. Un corps imposant, entrainé pour exécuter les plus grandes prouesses sans se livrer à l’héroïsme. Trois corps qui se mettent au service d’une histoire absurde et naïve à l’imagination délirante, obéissant à une discipline extrêmement rigoureuse. Impressionnant. Un travail d’acteur hors pair, épuisant, confié à des professionnels très spécialisés. Trois comédiens qui nous font revivre le spectacle fondateur comme s’il s’agissait d’une première. Exact, parfait, intemporel. - Ultima Hora

Sérieux et joueurs, avec cette mélancolie cachée derrière le rire… une heure longue qui nous est apparue si courte grâce au déploiement particulier de l’humour. - Alvaro Zaldivar, Journal de Zaragoza

Dans cet univers au carré, la mise en scène de Claire Heggen se révèle une construction horlogère d’une étonnante exactitude. Machine génialement contrôlée par trois acrobates super doués. Céleste - La liberté de l’Est

Vidéos

Photos à télécharger

En tournée

Saison 2017-2018
– Jeudi 12 octobre 2017, l’Esplanade du Lac, Divonne-les-Bains (01)
– Mardi 17 octobre 2017, Scène nationale, Dieppe (76)
– Dimanche 19 novembre 2017, Théâtre de l’Ile, Nouméa (98)
– Dimanche 26 novembre 2017, Salle Jean Renoir, Bois-Colombes (92)
– Mardi 5 décembre 2017, ATP- Théâtre, Lunel (34)
– Samedi 19, dimanche 20 & lundi 21 mai 2017, VO en Soissonnais, Soissons (02)

Saison 2016-2017
– Du 7 au 30 juillet 2016 à 10h20 – Théâtre du Girasole – Festival Off d’Avignon (84)
– 22 août 2016 à La Toupine au Grand Bornant (74)
– 21 janvier 2017 au Théâtre des Aspres à Thuir (66)
– 17 mars 2017, Juliobona, Lillebonne (76)
– 21 mars 2017, MJC Calonne, SEDAN (08)
– 25 mars 2017, Théâtre de l’Arche, Tréguier (22)
– 13 au 19 novembre 2017 au Théâtre de l’Île à Nouméa (98)

Création
Théâtre de Palma de Mayorque (Espagne) octobre 2014
– le 30 juillet 2015 – Festival de Périgueux (24)
– les 12 & 13 octobre 2015 – Vingtième Théâtre – Paris
– le 15 octobre 2015 – Théâtre Gérard Philipe – Saint-André-les-vergers (10)
– le 15 mars au TJP de Strasbourg (67)

+ d'infos sur ce spectacle